Les troubles sexuels chez l’homme, une source d’inquiétude

Si le plaisir et l’acte sexuel sont importants dans un couple, c’est parce que c’est un moment de partage, de tendresse et d’amour entre les deux partenaires. Mais malheureusement, tout ne va pas toujours bien, et dès lors qu’un problème d’ordre sexuel apparaît au sein d’un couple les disputes ne sont pas loin. C’est pourquoi, nous vous exposons les différents troubles sexuels chez l’homme, afin que vous puissiez être rassuré, les reconnaître et les prendre en charge.

L’éjaculation précoce, parmi les troubles sexuels masculins les plus fréquents

L’éjaculation précoce fait partie des troubles sexuels chez l’homme les plus courants. Très fréquente, elle touche 30 à 40% des hommes et n’est pas considérée comme une maladie en soi. Pour la qualifier, on emploierait plutôt l’expression de « phénomène réflexe » car elle intervient lorsque l’homme n’arrive pas à contrôler son éjaculation que ce soit avant ou pendant le rapport sexuel. L’éjaculation précoce serait due à une excitabilité plus importante, ou à l’incapacité de repérer les sensations précédent un orgasme. D’où viendraient ces causes ? Des recherches sont encore en cours pour déterminer des causes plus spécifiques à l’éjaculation précoce comme des causes psychologiques ou physiologiques, mais ce qui est sûr c’est que le stress augmente la possibilité de connaître des éjaculations précoces. Dans tous les cas, il vous faut, pour traiter au mieux ce trouble, savoir si c’est primaire (si vous avez toujours présenté ce trouble) ou si c’est secondaire (s’il est intervenu après un temps de sexualité normale).

Les troubles érectiles, de multiples causes

Les troubles érectiles se reconnaissent par une rigidité insuffisante des corps caverneux et donc une érection difficile voire impossible. Là encore, ce trouble est fréquent puisqu’il touche 152 millions d’hommes dans le monde. Les origines sont multiples, mais il semblerait qu’il y ait deux causes principales : les causes, psychologiques dues au stress, à l’anxiété, à la peur, à la dépression, mais aussi aux problèmes de couple, etc., et les causes organiques provenant de problèmes vasculaires, hormonaux, médicamenteux, neurologiques, etc. Un trouble érectile provient généralement de plusieurs de ces causes.

Douleurs lors des rapports sexuels, différentes maladies possibles

Loin d’être agréables, les douleurs lors des rapports sont souvent source d’inquiétudes. On distingue principalement deux types de douleurs dues à des causes différentes. Tout d’abord les douleurs aiguës. Leur origine peut être une rupture de frein du prépuce ou bien une fracture du corps caverneux (lors d’un va-et-vient, le pénis rate sa cible, se plie et se casse). Les douleurs chroniques peuvent, elles, provenir de la maladie de phimosis (lorsque le prépuce est trop serré), de peyronie (lorsque le pénis connaît une déformation en courbure, surtout vers les 50 ans), ou encore de mondor (lorsque la veine dorsale superficielle de la verge a une thrombophlébite). Il faut savoir que presque toutes ces maladies, troubles, nécessitent une opération.

Anéjaculation, des troubles sexuels homme moins fréquents

L’anéjaculation se caractérise par l’impossibilité d’éjaculer. C’est le trouble le moins fréquent chez l’homme, mais qui est une des causes d’infertilité. Il est important de la distinguer de l’éjaculation retardée et rétrograde. En effet, l’éjaculation retardée est lorsque, à d’autres moments que le rapport, l’éjaculation est possible, tandis que l’éjaculation rétrograde a lieu lorsque le sperme s’évacue mais dans la vessie. Là aussi, il faut déterminer si l’anéjaculation est primaire ou secondaire et les causes restent variés (neurologique, endocrinien, toxique, psychologique, etc.).

Priapisme , l’inverse des troubles érectiles

Enfin, le priapisme, dernier trouble sexuel chez l’homme que l’on abordera ici, est en quelque sorte l’inverse des troubles érectiles. En effet, le priapisme se caractérise par une érection prolongée et douloureuse qui survient sans stimulation sexuelle. De plus, l’érection causée par le priapisme n’aboutit pas à une éjaculation et peut durer jusqu’à quatre heures. Ce trouble se manifeste surtout chez les hommes de 40 et 50 ans et doit être pris comme une urgence médicale.

Par conséquent, les troubles sexuels chez l’homme sont nombreux, variés et plus ou moins graves. Néanmoins, sachez qu’il existe beaucoup de traitements afin de pallier ces troubles. Si vous avez un doute à propos de l’un de ces points, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre médecin qui pourra vous consulter et vous donner un diagnostic précis.

Si vous souhaitez devenir sexothérapeute et améliorer le quotidien des patients atteints de ces troubles sexuels, Intuitive Process vous propose une formation en sexothérapie certifiante.

Laissez un commentaire





logo-intuitive-process-200x127

Intuitive Process - Centre de formation en thérapies cognitives & comportementales à Anglet (64600).

Archives

Catégories