Skip to content

Transe hypnotique : comprendre l’état de transe en hypnose

La transe hypnotique représente une modification de la conscience en dehors de l’état de veille ou de sommeil. Elle permet d’avoir accès à l’immense potentiel dont chacun dispose et de créer un terrain favorable à la réalisation des objectifs fixés. 

L’état de transe hypnotique : explications 

L’état de transe hypnotique peut apparaître de manière naturelle mais aussi lors des séances d’hypnose ou en auto-hypnose. Il correspond à un état modifié de conscience qui peut se manifester spontanément lorsque nous effectuons une tâche demandant une concentration accrue (lecture d’un livre, visionnage d’un film, réalisation d’un exercice ou d’un examen etc.). Il peut également être induit lors d’actions répétitives ou simplement lorsque nous avons l’impression d’être « dans la lune ». En hypnose, cet état permet notamment de communiquer directement avec l’Inconscient pour libérer ses ressources cachées, favorables aux changements souhaités. 

Comment un hypnothérapeute peut-il induire cet état de conscience modifiée ?

Pour induire un état de transe en hypnose, tout commence par l’observation. L’hypnothérapeute doit d’abord prendre en compte la communication non verbale du patient, c’est-à-dire son attitude, sa posture, ses gestes etc. D’autre part, il analyse également le langage de la personne (choix des mots, des expressions…).

Le praticien communique alors à son tour en utilisant des termes positifs qui encouragent la mise en confiance et le bien-être du patient, sans utiliser de phrases négatives pouvant être source d’inconfort. Le timbre et le rythme de la voix sont des éléments clés de l’induction d’un état de transe hypnotique. En effet, un ton doux et ralenti ainsi que des phrases ponctuées de pauses permettent de générer aisément un état modifié de conscience. Cependant, l’hypnothérapeute a seulement un rôle de guide, le patient reste l’acteur principal de sa transe. 

Que ressent-on lors d’une transe ? 

L’état de transe en hypnose permet de se retrouver focalisé sur soi-même et d’oublier ce qui se passe dans notre environnement pendant un moment donné. On peut alors être amené à prendre conscience de certaines sensations ou impressions, mais aussi du rythme de notre respiration, chose à laquelle nous ne faisons généralement pas attention. Cette transe hypnotique peut aussi bien être légère que profonde, l’intensité dépend du patient. Dans tous les cas, l’état modifié de conscience permet de mobiliser des capacités et des ressources qui nous sont inhérentes et dont nous n’avons pas toujours conscience. 

Certaines personnes redoutent de subir une perte de contrôle lors de l’état de transe en hypnose. Cependant, il faut savoir que tout ce qui peut être réalisé lors d’une séance avec un hypnothérapeute dépend entièrement de la volonté du patient.

Quels sont les signes d’une transe hypnotique ? 

La transe hypnotique peut se traduire par divers signes physiques dont l’expression dépend du sujet. Ces indicateurs peuvent permettre à l’hypnothérapeute de déterminer à quel moment son patient se retrouve prêt à recevoir les suggestions hypnotiques. En voici quelques-uns :

Des modifications au niveau des yeux 

La transe hypnotique peut créer un rougissement des yeux qui est le résultat de la détente des muscles et de l’accélération du flux sanguin. Ce signe évocateur peut rappeler quelque peu un état d’ébriété. D’autre part, les patients montrent parfois des mouvements oculaires rapides (MOR ou REM) lors d’une transe, comme lors d’un sommeil paradoxal. L’état modifié de conscience peut également générer de l’humidité dans les yeux, en résultat de la détente musculaire autour des canaux lacrymaux. De même, il est possible de constater une dilatation des pupilles et un regard défocalisé. 

D’autres signes physiologiques

La transe en hypnose peut être source de modifications de la température corporelle (augmentation ou diminution de celle-ci selon les personnes) induites par l’état de relaxation intense qui ralentit également le rythme cardiaque. De même, il est possible de noter des modifications sur le plan cutané comme des rougissements ou des changements du teint de peau. On note parfois une fréquence élevée de déglutitions, un ralentissement de la respiration, des spasmes, une communication non-verbale plutôt que verbale, des bâillements etc. 

Des phénomènes variés

Un individu sujet à une transe hypnotique peut avoir des altérations sur le plan de la mémoire, allant de l’amnésie à l’hypermnésie (remémoration accrue de certains souvenirs). Il peut aussi connaître une perte de sensibilité dans certaines parties du corps qui peuvent alors devenir insensibles à la douleur. 

La dissociation en transe hypnotique 

La dissociation fait également partie des expériences possibles en état de transe. Elle consiste notamment en un détachement et une prise de distance vis-à-vis du monde extérieur, créant la sensation d’être présent en tant que spectateur de la séance d’hypnose. Il peut aussi s’agir de l’impression de se retrouver en partie dans son souvenir tout en ayant conscience du contexte hypnotique.

Un patient en transe hypnotique peut avoir le sentiment d’assister à une division entre son conscient et son inconscient, ce dernier étant alors en mesure de raviver des souvenirs enfouis. Cette dissociation en transe hypnotique permet notamment de surmonter des événements douloureux de sa vie ou des peurs mais aussi de travailler sur la modification de certains comportements.

Pour en savoir plus sur le domaine de l’hypnose et apprendre à induire un patient dans un état de transe hypnotique, n’hésitez pas à consulter nos offres de formations en hypnose Ericksonienne.

logo-intuitive-process-200x127

Intuitive Process - Centre de formation en thérapies cognitives & comportementales à Anglet (64600).

Archives

Catégories

Réservez votre formation