La TCC : thérapie brève aux effets de longue durée

Commençons par le commencement, les initiales TCC signifient « Thérapie Comportementale et Cognitive » ; elle représente la synthèse de la thérapie comportementale dont les premiers essais ont été publiés en 1913 et de la thérapie cognitive qui fut développée pendant les années 60. L’efficacité de la thérapie cognitivo comportementale a été prouvée grâce au caractère reproductible de ses résultats, un caractère exigé dans toutes les approches scientifiques, quel qu’en soit le domaine de compétence. Alors qu’est-ce qu’une TCC ? Quels sont les objectifs de la TCC ? Et comment se déroule la thérapie ?

Définition et approche de la TCC

La thérapie comportementale et cognitive est une thérapie brève, validée scientifiquement, dont l’objectif est le traitement d’un ensemble de troubles psychiatriques, à savoir : les addictions, les psychoses, les dépressions, les phobies sociales, le stress post-traumatique, les troubles obsessionnels compulsifs et les troubles anxieux.
Lesdits troubles sont traités selon une approche qui vise à remplacer les idées et croyances négatives (psychologie cognitive), qui engendrent les comportements qui caractérisent les troubles en question (psychologie comportementale), par des idées positives et par l’apprentissage de nouveaux comportements et de nouvelles réactions saines et socialement adaptées. À noter qu’en cas de trouble particulièrement sévère, le psychothérapeute peut prescrire un traitement médicamenteux temporaire qui permettra de soutenir les progrès réalisés lors des séances.
Étant parfaitement adaptée aux enfants, la thérapie cognitivo-comportementale peut traiter efficacement les problèmes d’énurésie, la phobie scolaire, les troubles oppositionnels et de conduite, les troubles déficitaires et de l’attention (hyperactivité).

Objectifs de la TCC

De façon générale, la TCC cherche à aider toute personne souffrante à retrouver son autonomie, à avoir des relations saines avec son milieu et la société ; à condition bien évidemment que la personne en question soit assez motivée pour s’engager dans une relation de collaboration thérapeutique. Pour y parvenir, le thérapeute essaye de :

  • Aider son patient à comprendre les schémas de pensées négatives à l’origine de son mal-être
  • Inculquer à son patient des réactions alternatives en le confrontant aux situations stressantes et en le guidant lors de cette confrontation
  • Traiter les symptômes en travaillant sur les préjugés et les idées obsessionnelles générées par l’anxiété
  • Améliorer la perception du patient de sa propre personne en mettant en avant les qualités et le potentiel de ce dernier
  • Lutter contre les conflits internes et les convictions anxiogènes (génératrices d’anxiété)

Déroulement de la thérapie TCC

Durée

Commençons par déterminer la durée de la thérapie, sachant que la TCC est une thérapie brève dont la durée nécessaire pour atteindre des résultats satisfaisants varie entre quelques semaines et quelques mois. Sauf que les troubles les plus sévères peuvent exiger un traitement de plus longue durée ; une durée déterminée, en règle générale, d’un commun accord entre le thérapeute et le patient. Habituellement, la durée est décidée lors de la première consultation.
La première consultation permet également au psychologue comportementaliste d’établir un diagnostic, de l’expliquer au patient et de définir avec ce dernier les objectifs thérapeutiques spécifiques à son cas. Des objectifs qui dépendent bien entendu de la complexité et de l’ancienneté du trouble à traiter.

Exercices

Ce sont des séances basées sur le travail en commun, pendant lesquelles le thérapeute aide le patient à observer et à analyser de façon objective son trouble et les répercussions de ce dernier sur sa vie au quotidien. Cette analyse objective est le meilleur moyen de pointer du doigt les idées et convictions néfastes (psychologie cognitive) responsables dudit trouble.
Une fois que c’est chose faite, le thérapeute et le patient commence à concevoir et à élaborer des comportements alternatifs et nouveaux (psychologie comportementale) plus adaptés socialement et qui ne déforment pas la réalité. Les comportements en question s’acquièrent lors d’exercices conçus au cas par cas, en fonction du profil de chaque patient. La confrontation et la mise en situations stressantes font partie des techniques employées par les psychothérapeutes en vue d’atteindre leurs objectifs thérapeutiques.

Évaluation

Bien évidemment, les exercices susmentionnés sont régulièrement évalués et réadaptés tout le long de la thérapie. Ce travail d’évaluation permet de juger les progrès réalisés et de mieux contrôler les pensées anxiogènes. Chose qui, en fin de compte, permet de contrôler progressivement les symptômes du trouble traité en vue de les endiguer.

À qui s’adresser ?

Pour suivre une TCC, il est impératif de s’adresser à un professionnel de la santé ayant fait des études de psychologie et / ou suivi une formation psychothérapeute ou une formation psychologue. Dans ce cas, le mieux à faire est de demander conseil à son médecin traitant qui peut vous orienter vers un spécialiste reconnu et compétent. Il est également possible de s’adresser à l’un des centres médico-psychologiques (CMP) qui traitent et prennent en charge tous les troubles psychiques.

logo-intuitive-process-200x127

Intuitive Process - Centre de formation en thérapies cognitives & comportementales à Anglet (64600).

Archives

Catégories