Qu’est-ce que la thérapie EMDR ?

La thérapie EMDR consiste en des mouvements oculaires bilatéraux dans le but, notamment, de guérir certains traumatismes psychologiques. Le point sur cette méthode particulièrement célèbre pour son efficacité dans la prise en charge du syndrome post-traumatique.

Thérapie EMDR : définition

L’abréviation EMDR vient de l’anglais « Eye Movement Desentitization and Reprocessing » qui signifie « Désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires ». C’est une thérapie également connue en français sous le nom d’ « Intégration neuro-émotionnelle par les mouvements oculaires ». L’EMDR s’emploie dans un but psychothérapeutique, en particulier dans le traitement du stress post-traumatique. C’est une technique qui permet de mobiliser les ressources internes d’une personne en initiant un processus pour traiter naturellement des informations éprouvantes bloquées (suite à un choc traumatique par exemple). S’en suit une restauration de l’estime de soi du patient.

Origines de la thérapie EMDR

C’est en 1987, au cours d’une promenade, que la psychologue américaine Francine Shapiro a fait la découverte fortuite de l’impact des mouvements oculaires sur ses pensées négatives et obsédantes. Elle a réussi à faire disparaître celles-ci en bougeant rapidement ses yeux de gauche à droite. C’est alors qu’elle a décidé d’étudier l’incidence des mouvements oculaires sur les personnes souffrant de traumatismes psychologiques, inventant ainsi l’EMDR. Cette thérapie s’est fait connaître en 1989 grâce à une publication de la psychologue dans la revue universitaire « Journal of Traumatic Stress ». En 2002, on a décerné à Francine Shapiro le prix Sigmund Freud pour son apport à la psychothérapie.

EMDR, hypnose et psychothérapie

L’EMDR est une méthode dans laquelle s’intègrent certains éléments issus de l’hypnose et d’approches psychothérapeutiques diverses. C’est une thérapie brève qui fait intervenir des techniques telles que l’hypnose Ericksonienne, les TCC (thérapies cognitivo-comportementales), l’approche psychodynamique ou encore les thérapies psychocorporelles. Ce qui rend l’EMDR originale c’est l’assemblage de ces différents éléments au sein d’une méthode de base qui consiste en des stimulations bilatérales alternées.

Bienfaits de la thérapie EMDR

Globalement, la thérapie EMDR est utilisée pour créer des émotions positives, engendrer une prise de conscience et changer certains comportements ou processus mentaux. C’est une méthode qui permet de consolider les ressources psychiques d’une personne afin qu’elle puisse réaliser les changements souhaités. Cette thérapie s’utilise aussi en traitement de certains problèmes spécifiques :

L’EMDR et le stress post-traumatique

Un événement traumatique qui menace l’intégrité physique et/ou psychique d’une personne peut parfois créer un état de stress post-traumatique chez la victime. Cela correspond à un assemblage de problèmes psychologiques et physiques immédiats qui peuvent ensuite devenir chroniques. Les symptômes peuvent inclure : stress, dépression, cauchemars, angoisses, irritabilité, reviviscences et ruminations, isolement, agitation, comportement violent, problèmes de concentration, troubles relationnels, douleurs physiques, troubles du comportement alimentaire, crises de panique etc.

Un praticien en EMDR peut venir en aide aux individus souffrant de stress post-traumatique en remettant en route le processus de guérison. Au cours de la séance, le patient doit répondre aux questions posées par le thérapeute en revivant mentalement l’expérience traumatique, le tout en réitérant un exercice bilatéral. Se déclenche alors un processus qui retraite l’information et permet de transformer le traumatisme en souvenir comme les autres. C’est une méthode qui s’est notamment montrée efficace pour des rescapés d’attentats.

Traiter les phobies par l’EMDR

A ce jour, les recherches et la littérature scientifique concernant la thérapie EMDR sont insuffisantes pour pouvoir conclure à l’efficacité de celle-ci dans le traitement des phobies. Toutefois, c’est une méthode qui présenterait certains effets positifs sur les symptômes éprouvés par les personnes souffrant de ces peurs irrationnelles.

L’EMDR, un traitement contre les douleurs chroniques

Les douleurs chroniques sont un facteur aggravant de la qualité de vie et peuvent constituer une source d’anxiété, de dépression ou de troubles du sommeil. Les résultats d’études réalisées sur le rôle de la thérapie EMDR dans le traitement de ces douleurs sont encourageants. Cette méthode serait un outil efficace pour traiter l’aspect psychologique de la chose, entraînant une réduction des sensations douloureuses et des émotions négatives liées à la douleur, mais aussi des niveaux de dépression et d’anxiété. L’EMDR permettrait d’améliorer ainsi la perception émotionnelle et physique de la souffrance en question.

Thérapie EMDR : risques et contre-indications

Il n’existe pas de contre-indications à proprement parler pour l’EMDR. Même dans le cas d’un traumatisme complexe ou de troubles de la personnalité importants, il est possible d’avoir recours à cette méthode. Cependant, l’EMDR étant une thérapie puissante, elle doit être utilisée avec précaution, dispensée par un spécialiste qui a reçu une formation complète. Le praticien doit être capable de faire face à un certain nombre de problèmes. Par exemple, il est possible que le patient se retrouve en état de dissociation (coupé du monde qui l’entoure ou de lui-même). Le thérapeute devra alors être capable d’avoir une réaction adaptée.

Quelles précautions prendre avant de suivre une thérapie ?

Dans certains cas, il est préférable de prendre certaines dispositions avant d’avoir recours à l’EMDR. Par exemple, les personnes épileptiques doivent obligatoirement consulter leur neurologue au préalable. D’autre part, les individus souffrant de troubles cardiaques devraient également demander l’avis d’un professionnel de santé étant donné qu’une séance peut provoquer de fortes émotions. Sur le plan psychologique, bien que l’EMDR puisse être utilisée dans le cas d’une urgence, ce n’est pas non plus une intervention à laquelle il faut avoir recours en cas de crise (par exemple une crise psychotique aiguë).

Suivre une formation pour devenir praticien

Pour devenir praticien en EMDR, il faut tout d’abord suivre une formation. Il faut garder à l’esprit que le développement de certaines qualités humaines est essentiel pour exercer ce métier et pour pouvoir accompagner les patients comme il se doit. En effet, les individus qui ont recours à l’EMDR ont une sensibilité et une fragilité particulière. Ils ont un grand besoin d’empathie et d’être mis en confiance. Pour devenir thérapeute, il faut également être capable de garder son sang-froid face à des patients qui exprimeront souvent des émotions fortes. De même, pour pratiquer la thérapie EMDR, il est important d’avoir de bonnes capacités de communication et avant tout, d’écoute.

logo-intuitive-process-200x127

Intuitive Process - Centre de formation en thérapies cognitives & comportementales à Anglet (64600).

Archives

Catégories