Qu’est-ce que la communication interpersonnelle ?

Toute relation sociale, personnelle ou professionnelle, est fondée sur la communication, que ce soit à travers un salut, un échange, un débat, des questions etc. Et si communiquer paraît simple en apparence, le faire de manière efficace est en réalité tout un art. Alors qu’est-ce que la communication interpersonnelle et qu’apporte-t-elle dans les rapports avec autrui ? 

La communication interpersonnelle : définition

La communication interpersonnelle s’établit lors d’une interaction entre au moins deux personnes qui cherchent à échanger des informations ou des émotions par différents moyens.

Le modèle de communication interpersonnelle repose sur six éléments principaux : un émetteur (qui entame la communication), un récepteur (qui reçoit le message de l’émetteur), un support (écrit, verbal et électronique), le codage (conversion par l’émetteur de sa pensée en langage), le décodage (conversion par le récepteur du langage en pensée, en concept) et la rétroaction (réponse du récepteur). 

Les principes fondamentaux de la communication interpersonnelle

Paul Watzlawick et l’Ecole de Palo Alto ont étudié la communication interpersonnelle et l’ont modélisé en mettant en évidence cinq principes fondamentaux:

1) On ne peut pas ne pas communiquer

N’importe quel comportement est une forme de communication et il est impossible de ne pas avoir de comportement, donc l’être humain est sans cesse en train de communiquer. On identifie ainsi trois types de communication possibles : 

  • La communication verbale : il s’agit des mots et des phrases, ils ne représentent que 7% du message.
  • La communication non-verbale : les gestes, les mimiques, la posture mais aussi les silences représentent quant à eux 55% du message.
  • La communication para-verbale : soit l’ensemble du comportement qui accompagne les paroles (intonations, rythme, volume), qui correspond à 38% du message.

Ainsi, une bonne synchronicité de ces trois formes de communication est le fondement d’une bonne communication. 

2) Toute communication présente deux aspects : le contenu et la relation

Le contenu de la communication correspond à l’information qu’elle transmet, et la relation correspond à la manière dont on doit percevoir la communication. La relation peut alors être saine (donnant la priorité au contenu) ou perturbée (rejetant le contenu à l’arrière-plan).

3) La nature de la relation dépend de la ponctuation des séquences de communication

Lors d’une communication, les interlocuteurs ponctuent leur message d’une certaine façon, qui va dépendre de conventions culturelles et notamment du pouvoir que l’un peut avoir sur l’autre, ce qui peut être à l’origine de nombreux conflits relationnels. Il est alors nécessaire de méta-communiquer  (communiquer sur la communication) afin de comprendre les intentions des interlocuteurs et non les interprétations qui en sont faites. 

4) La communication est simultanément digitale et analogique

La communication digitale mobilise le verbal, elle est structurée et précise (un mot désigne une chose) tandis que la communication analogique repose sur tout le reste (gestes, images, comportements, bruits etc.) et est imprécise, puisque sujette à interprétations. La première est symbolique, la seconde est intuitive, et l’être humain les mobilise toutes les deux, passant en permanence de l’une à l’autre .

5) Tout échange de communication est symétrique ou complémentaire selon qu’il repose sur l’égalité ou la différence

Lors d’une communication, on se positionne toujours par rapport au statut de notre interlocuteur, s’il y a une différence, on parle de relation complémentaire, ce positionnement peut être d’ordre hiérarchique, lié à l’âge ou encore à la position sociale. Si au contraire il y a une parité de position entre les deux interlocuteurs, alors on parle de relation symétrique, aucun n’as le dessus sur l’autre. 

Pourquoi améliorer ses compétences en communication interpersonnelles ?

Savoir communiquer est l’un des fondements de la réussite, que ce soit dans la vie personnelle ou professionnelle. En effet les compétences en communication représentent un atout majeur dans le monde du travail, très recherché par les entreprises. Une bonne communication permet en effet de mieux cerner ses interlocuteurs, de faire passer ses idées de façon efficace, mais également d’apaiser les tensions, de gérer les conflits de façon appropriée et de mieux appréhender changements et imprévus.

Quel est le lien entre communication interpersonnelle et programmation neuro-linguistique?

La programmation neurolinguistique (PNL) est une thérapie de courte durée qui rencontre un grand succès. Elle a pour objectif de modifier les schémas de pensée négatifs, construits tout au long de la vie par différents facteurs (famille, éducation, expériences etc.) afin de créer un environnement propice à la réussite, et cela passe notamment par une meilleure compréhension des autres et de soi-même. Une bonne maîtrise de la communication interpersonnelle est essentielle en PNL car elle permet de mieux comprendre les réactions et comportements des personnes de notre entourage et ainsi de mieux s’adapter à autrui, en créant des relations fécondes et positives. 

Comment se former pour améliorer sa communication ?

Il existe différentes formations permettant d’améliorer sa communication : formation en PNL, en thérapie comportementale et cognitive, en Intuitive Sucess etc. ainsi que des formations spécialisées dans la communication interpersonnelle. Ces différentes disciplines peuvent être appréhendées indépendamment ou en complémentarité, et plusieurs d’entre elles sont financées par Pôle Emploi.

logo-intuitive-process-200x127

Intuitive Process - Centre de formation en thérapies cognitives & comportementales à Anglet (64600).

Archives

Catégories