Hypnothérapie: Pourquoi se former à l’hypnothérapie

Longtemps considérée comme une discipline douteuse, l’hypnose thérapeutique ou hypnothérapie a désormais largement fait ses preuves et son efficacité n’est plus à prouver. En effet, elle est aujourd’hui pleinement reconnue par la communauté scientifique et possède un champ d’application très étendu dans le domaine de la santé.

Alors, comment devient-on hypnologue ou hypnothérapeute quand on est professionnel de santé ? Formation, salaire, débouchés : zoom sur un métier en plein essor.

Les différentes techniques d’hypnose

Hypnose ludique et hypnose à visée thérapeutique

Dans un premier temps, il est nécessaire de bien différencier l’hypnose à visée thérapeutique de l’hypnose de spectacle. En effet, tandis que la première a pour objectif de soigner dans le cadre d’une thérapie personnelle, la seconde est seulement pratiquée dans un but ludique et divertissant. Leurs applications sont donc bien distinctes.

Aussi, s’il est assez simple d’apprendre comment hypnotiser dans un but récréatif, se former à l’hypnothérapie est une démarche beaucoup plus complexe qui nécessite au préalable d’avoir certaines compétences en psychothérapie.

Hypnose classique et hypnose Ericksonienne

Le principe de l’hypnose vise à induire chez le sujet un état modifié de conscience, également appelé état hypnotique, par le biais de techniques de suggestions et d’inductions qui peuvent prendre diverses formes.

L’hypnose classique est basée sur des suggestions directives, le patient reste passif. Elle se caractérise par le côté dominant de l’hypnotiseur, c’est la technique utilisée en hypnose de spectacle. Elle peut cependant s’avérer très efficace lorsqu’elle est utilisée dans un but thérapeutique par des professionnels formés.

L’hypnose ericksonienne, fondée par le psychiatre américain Milton Erickson, est davantage utilisée aujourd’hui. Par opposition à la méthode classique, elle est non directionnelle et repose sur des suggestions adressées à l’inconscient sous forme de métaphores. Le patient est mis en confiance et participe de manière active à sa guérison.

Les nombreux domaines d’intervention de l’hypnothérapie

Les bénéfices de l’hypnose sont désormais reconnus dans le traitement de nombreux troubles psychologiques et problèmes médicaux, parmi lesquels :

  • le stress, l’anxiété et la dépression ;
  • les addictions : tabac, alcool, drogues, jeux, dépendance affective, etc. ;
  • les troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie) ;
  • les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) ;
  • les phobies ;
  • l’insomnie ;
  • le deuil ou la séparation ;
  • les troubles gynécologiques (symptômes de l’endométriose, de la ménopause, etc.) ;
  • les troubles gastro-intestinaux (syndrome du côlon irritable, maladie de Crohn, etc.) ;
  • les problèmes dermatologiques ;
  • les troubles sexuels ;
  • et les douleurs chroniques.

Elle est aujourd’hui de plus en plus utilisée lors de simples interventions chirurgicales en complément de l’anesthésie locale pour maintenir le patient dans un état de détente.

L’hypnologue peut également intervenir dans le domaine de la préparation mentale pour optimiser les performances et la compétitivité de sportifs professionnels ou toutes personnes ayant un objectif à atteindre (étudiants, chefs d’entreprise, etc.).

Aussi, l’hypnothérapie peut constituer un accompagnement pour améliorer le quotidien (renforcement de l’estime de soi ou de la confiance en soi), ou lors de périodes émotionnellement difficiles comme la grossesse ou la période post-accouchement.

Apprendre l’hypnose : bien choisir sa formation en hypnothérapie

Comme tout métier s’exerçant auprès de patients, celui de praticien en hypnose ne s’improvise pas et n’est pas à la portée de tout le monde. Si vous êtes professionnel de santé et que vous souhaitez devenir hypnothérapeute, ou hypnologue si ce n’est pas le cas, certains prérequis vous seront nécessaires. Ainsi, en plus de maîtriser la technique d’hypnose, vous devrez avoir de solides connaissances en psychologie ainsi que les qualités indispensables à tout bon psychothérapeute. En effet, pour instaurer une relation de confiance avec le patient, il est indispensable d’avoir le sens de la communication et de savoir faire preuve d’empathie.

Par ailleurs, pour devenir thérapeute en hypnose, une bonne formation de base vous sera nécessaire. Vous devez donc la choisir avec soin. Un enseignement théorique seul n’est pas suffisant. Pour devenir un excellent praticien, il est indispensable de s’exercer sur des cas pratiques et des mises en situation. Une bonne formation en hypnose doit donc se dérouler en présentiel et être supervisée par des professionnels aguerris.

Devenir hypnothérapeute : salaire et débouchés de l’hypnothérapie

En tant que praticien en hypnose, vous exercerez principalement en cabinet privé. Ce sera donc à vous de définir vos propres tarifs, en fonction de votre situation géographique (les tarifs dans les grandes villes sont en moyenne plus élevés), de votre expérience et de vos éventuelles spécialités complémentaires. À titre d’information, le coût d’une séance d’hypnose en France varie entre 40€ et 150€.

Vous avez maintenant toutes les clés pour devenir un excellent praticien en hypnose. Vous êtes motivé et souhaitez en savoir plus ? Découvrez notre formation complète en hypnose Ericksonienne et n’hésitez pas à nous écrire pour obtenir des informations supplémentaires. Sachez que nous proposons aussi une formation en PNL (Programmation Neuro-Linguistique) qui est une discipline complémentaire de l’hypnose. Contactez-nous et nous étudierons votre projet ensemble !

logo-intuitive-process-200x127

Intuitive Process - Centre de formation en thérapies cognitives & comportementales à Anglet (64600).

Archives

Catégories