Qu’est-ce que l’induction hypnotique ?

L’hypnose est une technique de soutien psychologique qui s’avère très efficace pour aider un patient à atteindre un but précis (par exemple, pour surmonter une phobie, reprendre confiance en soi ou encore pour arrêter de fumer). Bien que l’hypnose ait été utilisée dans certaines émissions de télévision comme une forme de divertissement, en réalité, cette technique est une vraie solution médicale largement exploitée dans le domaine de la santé. Elle doit donc être pratiquée par des professionnels compétents et qualifiés. Lors d’une séance d’hypnothérapie, il est fréquent que les quinze premières minutes soient dédiées à détendre le corps et l’esprit du patient, afin de le mettre en condition pour le travail thérapeutique. Cette première étape de l’hypnose s’appelle l’induction hypnotique.

En quoi consiste l’induction hypnotique ?

Les phases d’induction consistent à encourager une personne à entrer dans une « transe légère » à l’aide de techniques de relaxation. De telles méthodes de relaxation fonctionnent à la fois sur l’esprit et sur le corps.

Le processus « d’induction progressive » encourage la personne à être hypnotisée pour se concentrer et détendre tous ses muscles. En outre, cette technique de relaxation physique aide à éliminer les tensions et à libérer l’anxiété.

Habituellement, une certaine attention sera accordée au ralentissement et au contrôle de la respiration ; ceci encourage la relaxation et distrait l’esprit conscient.

Il existe différentes méthodes d’induction et différentes personnes répondront mieux à certaines qu’à d’autres. Il est donc important d’utiliser une approche hautement individualisée pour les séances d’hypnose.

Les techniques de base

1) Relaxation musculaire

Parler simplement à travers une simple relaxation corporelle est généralement la première technique d’induction de l’hypnose qu’un professionnel de l’hypnose apprend.

Il s’agit d’une technique d’induction hypnotique basique mais très efficace. Lorsque vous effectuez ce type d’induction, vous pouvez aisément remarquer si votre client est réceptif et se détend pendant la séance, ce qui en fait également une bonne pratique d’étalonnage.

2) La visualisation

Autre méthode basique en hypnose, on entend beaucoup parler de ce type d’inductions hypnotiques dans les films ou spectacles. L’hypnothérapeute guide le client à travers une histoire interne, impliquant généralement une détente sur la plage ou quelque chose de similaire. 

La clé avec cette méthode est l’utilisation d’un langage vague pour s’assurer que l’état du client n’est pas brisé par l’hypnothérapeute qui dit quelque chose qui ne correspond pas à ses représentations internes. Par exemple, si vous lui demandez d’imaginer marcher sur une plage, il est probablement raisonnable de lui demander de remarquer le sable entre ses doigts, mais pas un détail qui n’aurait aucun sens dans ce contexte.

Les techniques avancées

1) Hypnose par confusion

Le simple fait de donner à l’esprit conscient plus d’informations qu’il ne peut en traiter a tendance à le surcharger et à l’amener dans un état de transe. Le client essaie de suivre le thérapeute, mais son esprit conscient abandonne et tombe dans un état de transe en attendant la direction. À ce stade, il prendra simplement les suggestions du thérapeute (généralement) pour se détendre.

2) Stimuler et diriger

Stimuler et diriger sont des compétences qui devraient être utilisées tout au long des séances d’hypnose. Le processus peut être utilisé de deux manières. Soit le thérapeute rythme l’état du client (la respiration ou la fréquence de clignotement est un bon moyen de s’exercer.), puis modifie son propre état de manière à ce que le client le suive, soit la technique peut être utilisée en employant les mots d’un scénario d’hypnose, tels que : « vous êtes conscient de vos pieds sur le sol, et du son de ma voix au fur et à mesure que vous vous relaxez… ».

3) Technique d’interruption (induction rapide ou hypnose instantanée)

La plupart des gens sont familiers avec l’interruption de la poignée de main. Cette technique d’induction de l’hypnose fonctionne, car la poignée de main est une simple action pendant laquelle le cerveau s’éteint jusqu’à ce que l’action soit terminée. Si l’hypnothérapeute rompt la poignée de main en cours de route, le client n’a vraiment aucune idée de ce qu’il doit faire et tombe dans un état de mini transe suggestif. Le client n’a donc aucune mesure claire à prendre tant que le thérapeute ne lui a pas donné d’instructions.

Comment apprendre les techniques d’induction hypnotique ?

Pour apprendre ces techniques, l’approche la plus simple est de travailler les techniques de relaxation et de visualisation avec des personnes qui vous font confiance et qui peuvent vous donner un bon feedback. Au fur et à mesure que vous devenez plus détendu et compétent, ajoutez quelques modèles de langage (Milton Modèle) et devenez plus libre dans votre approche.

L’une des compétences les plus importantes (et souvent négligée) pour un hypnologue est d’être capable de contrôler son propre état et d’entrer dans des états de transe profonde à volonté, donc de pratiquer régulièrement l’auto-hypnose.

Cependant, pour travailler en tant que professionnel dans le domaine de l’hypnothérapie, vous devrez impérativement suivre une formation et bénéficier de l’expérience de formateurs aguerris. Notre centre de formation Intuitive Process propose par exemple des formations en hypnose (et autres thérapies) à Anglet.

Lorsque vous aurez les compétences requises, le travail en cabinet vous sera alors accessible. Au fur et à mesure que vous travaillerez avec des clients, vous constaterez d’ailleurs que certains sont beaucoup plus réceptifs à certaines inductions que d’autres, et vous apprendrez beaucoup au cours des séances.

logo-intuitive-process-200x127

Intuitive Process - Centre de formation en thérapies cognitives & comportementales à Anglet (64600).

Archives

Catégories