L’hypnose conversationnelle : de l’hypnose à l’insu de son patient ?

En tant que praticien ou futur praticien, vous connaissez certainement le principe même de l’hypnose thérapeutique, à savoir, faire entrer votre patient dans un état modifié de conscience dans l’objectif de l’aider à atteindre un but personnel. Cela commence par une induction, dont le sujet est parfaitement conscient, qui le mènera vers l’état désiré. Si cette définition est exacte, elle n’en est pas moins incomplète, car comme vous allez le découvrir dans cet article, il existe un autre moyen de modifier l’état de conscience de votre interlocuteur, sans pour autant passer par une induction classique: l’hypnose conversationnelle.

Quelques définitions pour bien situer les différents niveaux d’hypnose

Hypnose Ericksonienne (ou dérivée)

Il s’agit de la création et de l’utilisation des états de transe tels que définis par Milton Erickson ou l’un de ses collègues dans le cadre d’une thérapie.

Hypnose conversationnelle

Aussi appelée « approche naturaliste » par Milton Erickson, c’est l’utilisation des techniques de suggestion utilisées dans le cadre de l’hypnose Ericksonienne, sans que le patient ne soit averti que la séance ait commencé à proprement parler. Ainsi, la personne entre en état de transe hypnotique, en étant bien entendu consciente que cela arrive, mais sans savoir comment cela arrive.

Communication Ericksonienne

Aussi appelée “communication d’influence”, c’est une forme de communication basée sur les techniques de suggestion Ericksoniennes. Cependant, cette fois, le patient n’entre pas en état modifié de conscience. Le but est plutôt de l’influencer pour qu’il atteigne son objectif, thérapeutique ou non.

Quelles applications pour l’hypnose conversationnelle ?

Particulièrement utilisée dans le cadre des coachings et du développement personnel, cette technique présente de nombreux avantages. L’idée majeure étant de capter l’attention du sujet ou de votre auditoire, de réduire ses résistances internes, pour l’accompagner vers un changement positif.
Cette méthode est notamment intéressante dans des conférences en entreprise, dans le milieu sportif ou de développement personnel où il s’agit de fédérer les troupes, de les guider vers un objectif commun positif.
À noter également, ce type d’hypnose est largement utilisé dans notre quotidien ! Publicités, marketing, politique… Tous emploient à divers degrés ces techniques, afin d’influencer nos comportements d’achat. Pensons aussi aux juristes, enseignants, qui eux aussi ont besoin de capter leur public, et de les convaincre.

Utilité de l’hypnose conversationnelle dans le cadre de l’hypnothérapie

Dans le domaine des thérapies, l’hypnose sans phase formelle d’induction peut être ressentie comme plus douce pour votre patient. En effet, suite à une séance de ce type, la personne n’a pas l’impression d’avoir été hypnotisée. Elle ressort avec le sentiment d’avoir discuté avec son thérapeute, et se sent généralement mieux. Son thérapeute a en réalité travaillé avec son inconscient, et mis en place de quoi l’aider à atteindre son objectif. Rien n’empêche par la suite lors des séances suivantes, de pratiquer l’hypnose “classique”, de manière plus formelle et plus profonde, allant ainsi dans le sens de ce qu’attend le patient. Car en effet, bien souvent, en allant voir un hypnothérapeute, celui-ci s’attend à cette phase d’induction, et d’état de conscience modifié. Il peut même croire que sans cela, il n’y a pas d’hypnose.

Limites de l’hypnose de manière générale

Il est bon de rappeler que l’hypnose, quelle que soit sa forme, ne permet pas de contraindre un sujet à réaliser quoi que ce soit contre sa propre volonté. D’un point de vue déontologique pour les thérapeutes, l’emploi des techniques d’hypnose Ericksonienne se doit toujours d’être dans le but d’aider son patient. Y compris dans le cadre des conférences d’entreprise où l’on pourrait être tenté de croire que le but est de manipuler l’auditoire, il s’agit avant tout de porter un objectif positif pour l’assemblée, dans leur propre intérêt.

Ainsi, s’il est vrai de dire que l’approche naturaliste, contrairement à la communication Ericksonienne, induit un état modifié de conscience, ce n’est pas pour autant que vous pourrez manipuler qui que ce soit contre sa volonté. Cela permet seulement d’enrichir les échanges, et d’apporter un autre regard sur l’hypnose de manière générale. Cela se fait certes à l’insu de la personne, mais quelle que soit la technique de suggestion employée, elle restera toujours maîtresse de son libre arbitre.

Si vous souhaitez vous initier à cette technique d’hypnose, Intuitive Process vous propose une formation en hypnose certifiante.

Laissez un commentaire





logo-intuitive-process-200x127

Intuitive Process - Centre de formation en thérapies cognitives & comportementales à Anglet (64600).

Archives

Catégories