Pourquoi suivre une formation en thérapie cognitivo-comportementale ?

Une formation thérapie cognitivo-comportementale (TCC) vise la compréhension des schémas de pensée négatifs à l’origine des détresses psychiques. La pratique des TCC porte sur les interactions entre les émotions, les pensées et les comportements d’une personne. Elle est centrée sur des croyances cultivées par un individu sur lui-même, parfois erronées, qui sont source de souffrance et de comportements négatifs ou inadaptés.

Qu’est-ce que la thérapie cognitivo-comportementale ?

La thérapie cognitive et comportementale se base sur l’idée de l’initiation d’un changement actif par le patient qui devra comprendre la source de ses difficultés et résoudre celles-ci en y faisant face. C’est une thérapie brève qui cherche à corriger les schémas de pensées nocifs avec l’apprentissage de comportements bénéfiques. Elle se concentre sur la souffrance présente d’une personne. Une formation en thérapie cognitivo-comportementale permet d’apprendre à aider une personne à surmonter les symptômes qui l’invalident tout en élaborant des comportements qui seront mieux adaptés à son bien-être et à celui de son entourage.

Les objectifs d’une formation en thérapie cognitivo-comportementale

La TCC n’est pas focalisée sur les expériences passées du patient, elle ne s’en sert pas pour expliquer sa souffrance actuelle. Elle ne jette pas non plus un voile sur le passé de la personne mais n’en fait pas une cause déterminante, tenant principalement compte du présent, afin d’influencer son avenir de manière positive. La thérapie cognitive et comportementale peut intervenir dans le domaine de problèmes psychologiques tels que les troubles anxieux (phobies, panique, stress post-traumatique…), les troubles de l’humeur, les addictions, les troubles sexuels etc.  Elle vise à guider une personne dans l’identification des schémas cognitifs négatifs et à l’aider à acquérir les connaissances nécessaires pour confronter ses difficultés. Elle peut être associée à un traitement médicamenteux si nécessaire.

Suivre une formation en thérapie cognitivo-comportementale pour aider son prochain

Les TCC reposent sur l’idée que les divers troubles psychologiques sont influencés par des facteurs environnementaux (éducation, famille, milieu professionnel etc.) mais aussi intérieurs (sentiments, émotions, pensées etc.). L’un des objectifs est de guider le patient vers une meilleure compréhension de ces mécanismes pour l’aider à résoudre ses problèmes. Une thérapie cognitivo-comportementale repose sur une relation dynamique et active entre le patient et le thérapeute.

Qu’apprend-on dans une formation en thérapie cognitivo-comportementale ?

Une thérapie cognitivo-comportementale s’appuie sur diverses méthodes qui visent à guider le patient vers l’identification des mécanismes à l’origine de ses problématiques et l’expérimentation de nouveaux comportements. Il s’agit de se défaire des cercles vicieux qui nourrissent sa souffrance psychologique. C’est une thérapie qualifiée d’active de par la relation entre le thérapeute et le patient qui est invité à poursuivre les exercices dans sa vie de tous les jours. L’usage des techniques enseignées dans les formations en thérapie cognitivo-comportementale varie selon le problème du patient. Parmi les méthodes fondamentales des TCC on retrouve des exercices comportementaux (assimilation de comportements positifs), cognitifs (ciblage des schémas de pensées inadéquats et leur modification), émotionnels (acceptation et meilleure prise de conscience de ses émotions) et corporels (détente physique et mentale).

L’importance de l’estime de soi en TCC

Une thérapie cognitivo-comportementale a un objectif pédagogique et à l’inverse de la psychanalyse, elle favorise l’autonomie du patient, tout en revalorisant son estime de soi. Le but est de guider la personne vers un mieux-être, un état d’harmonie et d’épanouissement personnel. La revalorisation de l’estime de soi est une étape essentielle d’une TCC. Le patient doit prendre conscience de ses propres qualités afin de pouvoir surmonter plus facilement les difficultés qu’il aura à rencontrer. Cette meilleur image de soi-même influe grandement sur les comportements et permet une réalisation plus aisée de projets divers, tout en ayant une vie sociale bien plus épanouie. Toutefois, une trop forte estime de soi peut également être nocive : il s’agit ainsi de trouver un équilibre en acceptant ses qualités mais également ses défauts.

L’analyse fonctionnelle : un élément clé de la thérapie cognitivo-comportementale

La première séance d’une thérapie cognitivo-comportementale commence par une analyse fonctionnelle, c’est-à-dire, un recueil d’informations sur le patient et le problème qu’il éprouve. Les questions posées tournent autour de ses pensées, de ses émotions, de ses comportements et de leurs conséquences, ainsi que de ses relations avec autrui. Il s’agit également de comprendre ce que la personne attend de cette thérapie. Cela permet au thérapeute de mieux comprendre la source de la souffrance éprouvée par le patient.

Formation en TCC : s’initier à une thérapie brève et active

La TCC est une thérapie active, ce qui implique que le travail n’est pas effectué seulement au cours des séances mais également dans la vie quotidienne. Le patient aura des objectifs à atteindre entre deux séances et il devra se retrouver directement confronté à ses problèmes. D’autre part, le thérapeute doit analyser l’origine du trouble comportemental, sans s’attarder sur l’inconscient, en se focalisant sur les causes actuelles du problème. Il doit alors aider son patient à réapprendre les modalités d’un comportement adapté en dépassant les symptômes qui l’invalident au quotidien.

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à découvrir notre offre de formation en thérapie cognitivo-comportementale et à nous contacter pour que nous discutions ensemble de votre projet !

Laissez un commentaire





logo-intuitive-process-200x127

Intuitive Process - Centre de formation en thérapies cognitives & comportementales à Anglet (64600).

Archives

Catégories